La vie au lycée

 

 

L'internat

Présentation

internat1L’internat du lycée Prieur de la Côte d’Or est situé sur le site « Léonard de Vinci ».
De dimension familiale, il accueille au sein de chambres confortables, une trentaine d’élèves répartis sur deux étages.
Le premier étage est réservé aux jeunes filles, le second aux garçons. Chaque chambre peut recevoir jusqu’à 3 élèves maximum et dispose de sa propre salle de bain ainsi que de sanitaires. Un foyer « télé » est aménagé à l’internat; la salle d’étude peut aussi être utilisée pour projeter des films à l’ensemble du groupe (après accord préalable d’un responsable).
Le petit-déjeuner est pris sur place, à l’internat. Les déjeuners et dîners sont pris au restaurant scolaire "Le Vauban" en centre ville. Une navette y emmène chaque soir les internes.
Des places labellisées « Internat d’Excellence » sont également prévues pour des jeunes répondant aux critères de sélection de ce dispositif.


Une journée type

internat2Les internes commencent leur journée vers 7h, le matin, et peuvent prendre leur petit déjeuner dès 7h15. Les cours débutant à 8h30, l’internat est fermé aux élèves à partir de 8h10 pour la journée. Le soir, l'internat rouvre ses portes à 18h15.
Les élèves prennent la navette à 18h55 et dînent de 19h à 19h30. De retour sur le site Vinci, ils se rendent en étude de 19h45 à 20h45, soit en chambre pour les étudiants de BTS, soit en étude dirigée avec encadrement et aide d'un ou deux assistants d’éducation. Le coucher est prévu à 22h (23h pour les étudiants).


Se rendre à l'internat

De Dijon, Dole ou Besançon, la SNCF assure des allers et retours quotidiens jusqu’à Auxonne. La gare est à 10 minutes à pied du site Vauban, à 12 minutes du site de l'Arsenal et des Forges, à 25/30 minutes du site Léonard de Vinci. Merci de prendre cette donnée en compte pour arriver à l'heure.

Les villes et villages du secteur sont desservis par les TRANSCO.


La vie à l'internat

Dans le cadre du projet « Vie Scolaire », une sortie cinéma est organisée au moins une fois par trimestre au cinéma «l’Empire» à Auxonne. Des soirées « raclettes », « crêpes », « pizza » ou autres… ont lieu au moins une fois par trimestre, dans la salle du petit déjeuner. Ces soirées sont suivies de moments de « récréation » : jeux de société, billard, babyfoot, ping-pong.
Les internes ont accès, sur place, à deux foyers : celui « informatique » qui leur est particulièrement réservé et celui du "FSE" (Foyer Socio Educatif) où ils peuvent se détendre  dans  une ambiance sereine et joyeuse.
Le mercredi après-midi l’internat est ouvert ainsi que les 2 foyers et le CDI (Centre de Documentation et d’Information) du site de l’Arsenal et des Forges.
Huit Assistants d’Education et une Maîtresse au Pair, tous encadrés par les CPE (Conseillers Principaux d’Education), sont chargés du suivi quotidien des élèves internes et du partenariat avec les équipes enseignantes.
La ville d’Auxonne comptant une bonne trentaine d’Associations sportives et/ou culturelles, il est possible à un élève interne, après discussion sur la faisabilité du projet entre les responsables et les CPE, d’y adhérer.
Une infirmière scolaire est présente au lycée en journée et d’astreinte trois nuits par semaine. Un personnel de direction ou d’éducation est responsable, chaque nuit, de l'internat. Dans tous les cas, si besoin, le protocole d’urgence médical est appliqué par les responsables.

Voir le projet d'internat

 

 

 

La demi-pension

Le restaurant scolaire propose chaque jour des repas équilibrés et de qualité.

Depuis mai 2014, le lycée est engagé dans une démarche de tri des déchets.

 

 

L'infirmerie

Venir en aide aux enfants malades et/ou hospitalisés au lycée Prieur de la Côte d'Or

Venir en aide aux enfants, adolescents, jeunes adultes et les aider à progresser est la mission essentielle de la formation initiale. A fortiori venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin : malades, handicapés divers, enfants meurtris par la vie… C’est non seulement notre mission de fonctionnaires d’Etat qui avons à mettre en œuvre les décisions de notre Ministère en terme d’éducation et d’enseignement, mais c’est aussi un élément fort de l’Humanisme qui est indissociable du métier que nous avons choisi, Humanisme que nous transmettons aux générations qui nous succèderont.

Au Lycée Prieur de la Côte d’Or cette aide spécifique à des élèves empêchés, pour cause de santé, de venir régulièrement aux cours, se met en place régulièrement.

La mise en place d’une ENT dans l’établissement permet à ces élèves malades et à leurs parents de rester en lien étroit avec l’établissement : les travaux à réaliser y sont mentionnés sur le cahier de textes électronique, des conseils y sont donnés par les enseignants pour réussir au mieux les travaux demandés, certains enseignants mettant même leurs cours en ligne pour que tous aient accès à l’essentiel de la teneur du cours.

Des enseignants se déplacent au domicile des élèves malades, régulièrement, pour continuer à faire vivre le lien entre l’élève et l’école, et si, pour des raisons diverses les enseignants de la classe ne peuvent pas s’y rendre, il y a toujours un enseignant de l’établissement prêt à faire le lien entre le professeur habituel de l’élève, l’élève et l’école.

Enfin, pour les cas plus graves entraînant la nécessité pour l’enfant de rester à l’hôpital ou à la maison pendant un temps assez long, le Rectorat et le Service des Enfants malades mettent à disposition de l’établissement un système de visioconférence, qui permet à l’élève d’assister au cours. Il voit les enseignants, les camarades, le tableau, les corrections, et peut ainsi participer au cours « comme s’il y était », en étant, d’ailleurs, selon son état, soit visible, soit invisible. L’installation est légère, mobile, et donc apte à être utilisée pour tout type de cours. Passé le premier moment, toujours un peu angoissant, d’utilisation, le professeur prend l’habitude d’allumer le système, à son entrée en cours, puis « oublie » la présence de cet outil qui ne constitue, en aucun cas, un handicap au cours et qui est une aide appréciable à l’élève.

Dans notre établissement nous avons choisi, lorsqu’il est, malheureusement, besoin de mettre en place ce système, de privilégier une salle pour mettre le matériel : ainsi, tout est installé et le professeur a juste à allumer le système en entrant en cours et à l’éteindre à la fin. Pour des besoins plus ciblés, nécessitant une salle spécialisée (SVT, Physique-chimie, etc…), le matériel est déplacé rapidement et rebranché dans la salle adéquate : c’est juste un petit peu plus long …

Au demeurant, le Chef d’établissement adjoint essaie de rester disponible, durant les temps d’utilisation du système de visioconférence, pour que les parents puissent appeler si un problème technique se pose. Soit ce dernier peut se résoudre à l’interne, soit nous faisons intervenir les services rectoraux pour que tout rentre dans l’ordre.

L’avantage est que l’élève malade et fatigué peut ainsi être avec ses pairs. A l’hôpital, le cours peut être enregistré et l’élève a la possibilité d’ y assister en plusieurs fois, si la fatigue générée est trop grande. Le relais est alors passé aux équipes médicales qui déterminent ce que la maladie offre comme opportunité d’apprentissage à l’élève malade.

Et que les professeurs se rassurent ! Leur image et leurs cours ne sont utilisés qu’avec leur accord. Au demeurant, ils ont tous une telle conscience professionnelle et de si grandes qualités humaines, qu’il est toujours facile, au Lycée Prieur de la Côte d’Or, où nous cultivons la tradition d’adapter notre enseignement aux malades et handicapés, de mettre en place cette aide. Toujours des professeurs répondent à notre appel et à celui, plus ténu et discret, des enfants en ayant besoin. Qu’ils en soient remerciés et qu’ils continuent ainsi à mettre au service de tous ceux qui en ont besoin, leurs compétences et leur humanisme.